Logo.

Vous êtes ici : Groupe Photo Malraux > Traitement d'image > Le colibri > Post-traitement >

Le colibri : post-traitement

Limites de la prise de vue

          Le colibri mesure moins de 5 cm. La prise de vue se fait à au moins 2,5 m.

          Est-ce que l'objectif dispose d'une longueur focale suffisante pour une photo « plein cliché » ? Sauf à disposer d'un 600 mm, la réponse est NON !

          Le premier travail sera donc d'éliminer toute l'image en trop pour obtenir un bon traitement du sujet.

Corrections de l'image

          Les couleurs de cette image sont molles.
          La netteté n'est pas ce qu'on attend d'une image macro de ce type.

          Il convient donc de remédier à ces deux points avant toute critique de la composition de cette image :
               - colorimétrie
               - accentuation.


          Dans les propositions sur la composition, des solutions sont proposées avec reprise des couleurs, d'autres sans reprise.

Conditions de prise de vue

          1 - Téléobjectif 75-300mm, focale maxi : 300 mm
          2 - ISO : 400
          3 - Ouverture : f/20
          4 - Obturation : 1/200° s

          La bestiole est très farouche : elle ne se laisse pas approcher. Il faut donc se cacher et aller la chercher au mieux de son matériel : 300 mm.
          Comme elle est très mobile, pour obtenir une profondeur de champ assez large, je choisis une petite ouverture : en cas de déplacement latéral, elle restera nette.
          Deux déplacements sont à prendre en compte :
- l'oiseau qui se déplace brusquement entre deux périodes de vol très rapide
- les ailes qui battent à toute vitesse

          Note : le temps d'exposition aurait pu être plus court, 1/500° ou 1/1000°, avec la réserve de possibilités d'ouverture, soit aller à jusqu'à f/16 ou f/13
Alt

Analyse de l'histogramme

          L'histogramme rend compte du nombres de pixels de l'image, classés par leur luminosité.
          La luminosité d'un pixel est notée de 0 (noir complet) à 255 (luminosité maximum). L'histogramme rend compte du nombre de pixels, toutes couleurs confondues, pour chacune des valeurs possibles entre ces deux valeurs.

          Ici, il est clair qu'il n'y a pas de pxels sombres entre 0 et 20, à peu près.
          Les pixels entre 230 environ et 255 sont aussi quasiment inexistants.



          Ici, l'histogramme présente les caractéristiques de la composition des trois couleurs de base, rouge, vert et bleu.
          Il est possible de faire la recherche pour chacune des couleurs.
Alt

Retouche de l'histogramme

          Note : pour visualiser l'effet, seule une petite zone de l'image a été modifiée.
          Mais, cette opération se pratique sur la totalité de l'image.


          Zone noir, 0 - 20 : je ramène le curseur zéro au plus près des premiers pixels recensés.
          En fait, cela revient à forcer les pixels vers un noir plus profond.
          Aller plus loin reviendrait à faire disparaître les pixels existants et significatif pour l'image : les détails dans les noirs disparaitraient.

          Zone lumineuse, 230 - 255 : je ramène le curseur 255 vers la gauche. Mais, là, pas tout à fait sur le 230 car il existe des pixels dans la zone (un travail sur chacune des couleurs de base montre qu'il y a effectivement un peu de pixels rouges)
          En fait, cela revient à forcer les pixels lumineux à être encore plus lumineux.
          Aller plus loin reviendrait à faire disparaître des pixels existants significafs pour l'image : les détails dans les blancs disparaîtraient.
Alt
Correction exagérée
          Pour visualiser les effets d'une correction trop radicale, voici une présentation de l'image :
- zone noir : curseur porté à 48 : les taches noires près du colibri sont nettement plus sombres ;
- zone blanche : les détails des feuilles sous le bec ont disparu et le fond est nettement plus blanc.

          Le grand risque de la correction de l'histogramme est donc de faire perdre des détails à l'image.
          La correction de l'histogramme n'a jamais ce rôle néfaste.

          L'objectif est de trouver le meilleur compromis entre les avantages de la correction et ses inconvéneients.
          Le moyen le plus simple pour trouver la bonne mesure est de déplacer le curseur de droite à gauche pour sentir les évolution et déterminer la meilleure solution.

Alt
Alt




 
Ecrit et composé avec GenPh© -CopyrightDepot.com 00035368- V 2.010-5601-MMag du 26/12/2006

  Dernière modification : 25/11/2014